La mise en zone 30 du Pentagone -la partie centrale  de Bruxelles- à partir du 16 septembre, n’est pas suffisamment  claire et lisible dans son exécution. Elle relève d’un des nombreux effets d’annonce et du “bricolage” qui caractérise la politique de la majorité de la Ville Bruxelles, a affirmé mercredi Marie Nagy, chef du groupe Ecolo au conseil communal.Pour elle, le bulletin de la majorité actuelle PS-cdH n’est pas bon en termes de mobilité et se paie cash en termes de santé et de sécurité pour les Bruxellois qui expliquent leur sentiment d’insécurité surtout par des éléments relevant de la mobilité (conduite agressive, vitesse inadaptée, nuisances sonores dues au trafic).
Marie Nagy a dès lors avancé 10 propositions pour améliorer la mobilité dans la principale commune de la capitale: créer des zones
basses émissions, limitées à des véhicules peu polluants, dans un premier temps à titre expérimental; fixer un plan de déplacement scolaire
par école; prendre des mesures d’aménagement en faveur des piétons; et imposer un plan de déplacement pour chaque événement important sur les itinéraires fréquentés. Parmi d’autres priorités, Ecolo veut une politique plus ambitieuse pour les cyclistes basée entre autres sur la formation des élèves, et sur la création d’une piste cyclable reliant Neder-Over-Heembeek au Bois de la Cambre; une vraie politique de parkings, le réaménagement immédiat des boulevards du Centre et l’inscription de la mobilité

Share This