Au cours du Conseil communal de ce 7 mai, Marie Nagy chef de groupe Ecolo de la Ville de Bruxelles s’exprimera sur la question de l’implantation de la Prison à Haren.

Cela fait plusieurs mois qu’Ecolo Ville de Bruxelles  interpelle les autorités responsables de manière à rendre plus accessible les informations concernant cet important projet.

En effet, l’implantation de la future prison, de 12000 m2 sur 18 hectares au nord de Haren, va encore plus qu’aujourd’hui aggraver l’enclavement des habitants. Haren est localisé entre le site de Schaerbeek- Formation, le Ring et le nouveau Diabolo de la SNCB, enclavé aussi par le dépôt de la Stib. Seules la rue de Verdun et la chaussée de Haecht, déjà encombrées, permettent d’accéder à Haren en voiture ou en transport en commun.

Cela fait plusieurs mois que la majorité PS/Cdh joue à “cache-cache”. Le 27 février dernier, Marie Nagy a interpellé le Bourgmestre sur la question. Celui-ci avait répondu que  “rien n’était encore décidé”. Étonnant quand on sait que du côté de la Régie des Bâtiments et du Ministre-Président Picqué, on affirme que le site est choisi avec l’accord de la Ville. Les terrains ont été acquis et l’appel d’offre continue son chemin.

Marie Nagy s’étonne que la Ville ne puisse transmettre une estimation du coût et des charges nouvelles que l’implantation de la prison va engendrer, qu’elle ne propose pas de solution quant au problème de circulation chaussée de Haecht et de trafic supplémentaire qui va inévitablement toucher le centre de Haren, par des automobilistes désireux de rentrer ou de sortir de Bruxelles.
En cette période où les citoyens demandent que leur sécurité soit mieux prise en considération, la zone de police de Bruxelles-Capitale-Ixelles est la plus coûteuse par habitant de toute la Région : 605 euros par habitant contre 212 pour la moyenne régionale. Même avec des réaménagements possibles, l’installation de la plus grande prison de Belgique à Haren, entraînera inévitablement des coûts supplémentaires pour la zone. Ecolo Ville de Bruxelles demande la plus grande transparence à ce sujet afin que les Bruxellois aient toutes les cartes en main avant de s’engager dans le projet.

Enfin, si Ecolo Ville de Bruxelles est conscient de l’extrême urgence qu’il y a à améliorer les conditions de détention dans les prisons de Forest et Saint-Gilles, nous estimons que la prison de Haren ne constituera pas une réponse au problème de surpopulation actuelle puisqu’on parle d’attendre 2016 pour que les nouveaux bâtiments soient enfin opérationnels.

Dès lors, Ecolo Ville de Bruxelles demande une réflexion sur :

– la taille de la prison et la compatibilité de son implantation à Haren ;
– le maintien et l’amélioration de la qualité de vie à Haren en préservant les espaces verts ;
– le désenclavement de Haren plutôt que le renforcement de son isolement ;
– la réalisation d’une étude d’impact ;
– une information complète et en temps réel du Conseil communal et des habitants.

Marie Nagy
Chef de groupe ECOLO à la Ville de Bruxelles
0475317107

Bart Dhondt
2ème sur la liste ECOLO GROEN
0484402690

Share This