Il y a quelques jours, les habitants et commerçants du Quartier aux Fleurs se sont réveillés avec une surprise : la place du Jardin aux Fleurs avait soudainement rétréci de quelques mètres-carrés !

Il s’agit d’une intervention provisoire mais pour le groupe Ecolo-Groen il est temps de réfléchir à une nouvelle vie pour la place du Jardin aux Fleurs. « La place du Jardin aux Fleurs est un véritable petit bijou dans la ville. Quelques petits arrangements peuvent suffire pour qu’elle soit réhabilitée”, déclarent Bart Dhondt et Marie Nagy, conseillers communaux à la Ville de Bruxelles.

Les verts veulent supprimer le trafic de transit et proposent une place du Jardin aux Fleurs quasiment libre de voitures. « Il est possible de doubler facilement la surface de la place et d’éliminer le trafic de transit. En faire une place entièrement piétonne est également possible, si les habitants le désirent » ajoute Bart Dhondt. « Ce plan n’est pas à prendre ou à laisser mais nous voulons le proposer pour ouvrir le débat. Les habitants peuvent donner leur avis sur le plan ainsi que sur l’utilisation de la place. L’objectif n’est pas d’en faire une énorme terrasse. Après la consultation, nous ferrons une proposition finale au Collège » ajoute Liesbet Temmerman, conseillère communale à la Ville de Bruxelles.

Le Quartier aux Fleurs a énormément changé durant la dernière décennie. Les nombreux étudiants et nouveaux habitants peuvent vraisemblablement difficilement s’imaginer que 15 ans auparavant, c’était presque une no-go zone. Le quartier connaît pourtant les problèmes typiques de Bruxelles : chômage, pauvreté, pénurie d’espaces publics de qualité. Ce n’est pas un hasard qu’il y ait là un Contrat de Quartier Durable en cours qui tente de relever certains défis.

« En ce qui concerne l’espace public, il y a un problème structurel de trafic de transit dans le quartier. D’un côté, il y a la rue de la Senne qui relie la rue Dansaert à la porte d’Anderlecht. De l’autre, il y a la rue des Fabriques qui, via la rue Pletinckx et la place Saint-Géry ou la rue des Six Jetons, va vers le boulevard Anspach. C’est pourquoi la place du Jardin aux Fleurs est un espace dont le potentiel n’est pas valorisé, ce qu’il faut urgemment faire » souligne Marie Nagy. « Le réaménagement consiste essentiellement en une réorganisation des flux de trafic. Dans un premier temps au moins, ça ne doit pas coûter grand-chose. La facilité avec laquelle les potelets sont enlevés et déplacés en sont un bon exemple » conlut Bart Dhondt.

La proposition contient plusieurs phases. Tout d’abord la modification des flux de circulation en réorganisant le transit vers la place du Jardin aux Fleurs avec deux boucles de circulation. Dans un deuxième temps, en concertation avec les habitants, une partie des rues des Chartreux et Pletinckx serait transformée en une rue pour jouer et/ou un clos résidentiel.

Bart Dhondt, conseiller communal à la Ville de Bruxelles
Liesbet Temmerman, conseillère communale à la Ville de Bruxelles
Marie Nagy, cheffe du groupe Ecolo-Groen au conseil comm unal de la Ville de Bruxelles

Share This