Le groupe Ecolo-Groen introduit une motion: “Nous demandons que la Ville de Bruxelles fasse du projet concernant le piétonnier un projet réussi de et pour tous les Bruxellois” 

Ecolo-Groen dépose ce lundi 25/09 une motion sur la table du conseil communal bruxellois concernant l’aménagement de la zone piétonne centrale. Bart Dhondt et Liesbet Temmerman, conseillers communaux du groupe Ecolo-Groen : « Pour Ecolo et Groen, il s’agit là d’un des plus importants projets en termes de potentiel qui ont vu le jour au centre-ville depuis des années. Le début des travaux dont nous avons fait état ne signifie cependant absolument pas la fin du travail : il reste énormément de pain sur la planche. Si la Ville veut impliquer les Bruxellois.es dans le projet, elle doit d’urgence opter pour le dialogue, sans équivoque et avec tou.te.s ».

La mise en œuvre de la zone piétonne centrale est un long parcours d’obstacles, au cours duquel la Ville s’est refusée de créer les conditions nécessaires à une conception, co-création et concertation transversale et approfondie avec les parties prenantes, dont notamment les citoyen.ne.s et les commerçants. Elle se félicite aujourd’hui du démarrage des travaux, mais semble volontairement oublier qu’il reste encore énormément de tâches inachevées. Pour ces raisons, le groupe Ecolo-Groen dépose en ce lundi une motion au conseil communal, et celle-ci liste une série de questions concrètes. Liesbet Temmerman : « Nous demandons la mise en place d’une chambre de qualité, comprenant des experts issus de diverses organisations et de différents organes, afin d’assurer la bonne coordination et le bon développement des étapes du projet qui suivront ».

Il est par ailleurs absolument essentiel de permettre aux citoyen.ne.s et aux riverain.e.s de s’impliquer dans le processus : « Cela doit se faire, comme nous le réclamons depuis plusieurs années, au moyen de trajectoires participatives dignes de ce nom, et dont les comptes rendus ne peuvent se limiter à des décisions accessoires en marge du projet. Si à ce stade, la pose des revêtements de voirie a été entérinée, le dernier mot est loin d’avoir été dit sur les fonctions et usages concrets qu’accueillera le périmètre, et à cet égard, la concertation est absolument indispensable», ajoute Liesbet Temmerman. Les verts font ici référence aux activités socioculturelles et aux évènements que projette la Ville, mais également au plan de circulation et aux politiques de mobilité, de logement public et de commerce que la Ville souhaite mener. « Tous ces paramètres sont des éléments essentiels et indissociables d’un projet d’ensemble comme celui qui concerne l’hyper-centre, et les Bruxellois.es doivent être écoutés et avoir la possibilité de se faire entendre là-dessus. Il ne faut pas se voiler la face : les choix qui seront faits affecteront à long terme la vie en ville, et ils ne sont pas de nature facilement réversibles », précise Liesbet Temmerman.

Pour conclure, les verts demandent un aménagement temporaire de qualité, évoluant avec les travaux. Liesbet Temmerman : « Les travaux qui viennent de commencer prendront du temps. Quelques petits coups de peinture, des bancs improvisés et des bacs à plantes comme ceux que nous connaissons ne feront pas l’affaire : il faut dès à présent rendre cet espace bien lisible et le plus agréable possible ». Elle conclut par: “Ecolo-Groen demande à l’ensemble des membres du conseil communal d’envoyer ce lundi un signal fort aux Bruxellois.es et d’ouvrir le dialogue, le véritable dialogue”.

Liesbet Temmerman, conseillère communal Ecolo-Groen 0478/41.66.03
Bart Dhondt, conseiller communal Ecolo-Groen

Share This