“La stratégie des grands projets urbanistiques imposés d’en haut, ça ne marche pas. Changeons de méthode : utilisons l’intelligence collective. Les experts de nos quartiers, ce sont d’abord ceux qui y habitent : les citoyens. C’est d’eux que doivent venir les idées. Le Bourgmestre et les échevins verts seront les boosteurs de leurs projets !”

1 – Benoit Hellings, Député fédéral

Une Ville à l’écoute, une Ville qui fonctionne !

Les pratiques politiques d’un autre âge de la Ville de Bruxelles font encore la une de l’actualité. Nous voulons voir Bruxelles faire le buzz pour tout autre chose : sa façon d’impliquer les habitant.e.s dans sa transformation.

Tous les membres du futur Collège exerçeront qu’un seul mandat, public comme privé. Les mandats liés à l’exercice de leurs compétences seront assumés à titre gratuit. La Ville peut aussi utiliser les outils numériques pour permettre aux habitant.e.s de déposer des propositions concrètes de projets, donner leur avis sur les plans en cours d’élaboration et lancer des alertes, comme dans la Ville verte de Grenoble ! Le cadastre des mandats en ligne mentionnera les rémunérations effectivement perçues chaque année par chaque élu.e. Les séances du Conseil communal seront retransmises sur Internet.

La stratégie des grandes idées imposées d’en haut est un échec (Stade, Neo, Piétonnier, Cirque royal, Bourse). Les Verts veulent changer le logiciel de la participation. Les citoyens ne doivent pas seulement être consultés. C’est d’eux que doivent venir les idées. Les experts de nos quartiers, ce sont d’abord celles et ceux qui y vivent. Nous redonnerons aux habitants l’envie de participer à la construction de leur quartier. Des nouvelles méthodes existent pour valoriser l’intelligence collective des habitant.e.s : créons des conseils de citoyens tirés au sort, pour chaque quartier. Nous proposons un budget d’1 million d’€ / an pour financer ces projets citoyens. Nos échevins Ecolo-Groen seront les coachs et les boosteurs des projets portés et voulus par les habitants mais aussi par ses commerçants et artisans.

La Commune comme exemple à suivre. Sauver le Climat commence au niveau local : plan de réduction drastique de la consommation d’énergie dans les bâtiments publics, placement de panneaux thermiques et photovoltaïques sur des toitures vertes communales, compostage des déchets organiques de la Ville et de ses ASBL parallèles, parc automobile public réduit, et partageable avec les citoyen.ne.s.

Notre programme au complet est téléchargeable ici !

Share This