Une Ville qui fait grandir !

La Ville de Bruxelles compte 180.000 habitants dont 30% ont moins de 24 ans. La principale force de notre ville, c’est sa jeunesse ! Or, le taux de chômage touche aujourd’hui jusqu’à un jeune sur deux dans certains de nos quartiers.

De quelle ressource disposons-nous pour lutter contre ce fléau ? L’école ! On sait que les enfants qui quittent l’école sans diplôme connaissent un plus grand risque de pauvreté à l’âge adulte. Se contenter de créer des places dans les écoles n’est ni la panacée ni un gage de réussite, hélas. 30% des jeunes Bruxellois.e.s quittent l’école sans diplôme du secondaire. Le nombre d’élèves de 15 ans accusant un retard scolaire de 2 ans est plus élevé que la moyenne régionale.  Le pouvoir organisateur qu’est la Ville peut agir pour que chaque enfant trouve sa place. Valorisons l’intelligence collective, le goût de réussir ensemble avec un objectif commun celui de ne laisser personne sur le bord de la route. Nous voulons créer et transformer des écoles vers les nouvelles pédagogies actives, celles qui s’adaptent au rythme de l’élève. Nous allons débloquer un budget de 3 millions d’euros/an pour le soutien scolaire au sein de l’école.

Les centres de jeunes doivent devenir autre chose que des lieux occupationnels qui confinent les jeunes dans leurs quartiers. Nous augmenterons drastiquement les budgets afin de favoriser l’épanouissement à travers l’art, la culture et le sport. Nous établirons des liens étroits avec des jeunes d’autres communes, d’autres pays. Un travail sérieux sera mis en place pour développer leur esprit critique, prévenir le radicalisme et aider sérieusement nos jeunes qui se sentent exclus à trouver leur place dans la société.

Les Cuisines Bruxelloises préparent près de 500.000 repas par an pour nos enfants, adolescents et séniors. Nous souhaitons les réorienter vers des produits sans pesticide et bons pour la santé. Il s’agira de créer une chaîne alimentaire durable en favorisant les circuits courts qui seront créateurs d’emplois durables. Nous voulons une Ville de Bruxelles pionnière de l’alimentation durable.

L’accessibilité à un logement décent est un défi majeur pour les jeunes qui démarrent dans la vie et les personnes à faible revenu. Nous avons de nombreux outils pour freiner la hausse des loyers. Notre Ville dispose d’un grand patrimoine immobilier via la Régie Foncière et le CPAS. Nous agirons pour une rénovation écologique du patrimoine afin de réduire drastiquement les factures énergétiques. Nous agirons également sur les tarifs des loyers pour les maintenir en dessous des prix du marché. Le CPAS devra orienter d’urgence sa politique de logement vers les publics les plus vulnérables.

Share This