“Nous redonnerons aux habitants l’envie de participer à la construction de leur quartier. Nous mettrons en place des conseils de citoyen.ne.s tiré.e.s au sort et ouvrirons ainsi le débat sur les grands chantiers. Nous voulons des budgets participatifs mieux dotés, pour financer les projets et initiatives citoyen.e.s communs.

18 – Lotte Stoops

Participation et écoute : les piliers de la démocratie

Une co-construction des projets
  • Associer les habitants en amont des projets d’urbanisme, de mobilité aux grands projets immobiliers par une meilleure consultation, information, concertation.
  • Créer un droit politique nouveau : l’initiative citoyenne communale, soit permettre à 2.000 citoyens de la Ville de Bruxelles d’inviter par pétition notre Commune à prendre une décision sur un sujet donné. Ce droit nouveau est complémentaire à l’actuelle interpellation citoyenne.

Une écoute active des citoyen.ne.s
  • Créer la fonction d’ “ombuds.wo.man communal.e” auquel les citoyen.ne.s pourront s’adresser en cas de conflit avec l’administration communale. Son rôle consistera d’abord à réceptionner et traiter les réclamations pour ensuite formuler des recommandations sur le fonctionnement des services communaux.
  • Pour la coordination et la planification des travaux et chantiers sur le territoire de la Ville, nommer une personne responsable par dossier qui doit (immédiatement) intervenir en cas de problèmes de mobilité, de signalisation, de sécurité, de propreté sur et autour du chantier. En collaboration avec les autres Communes et la Région. Ouvrir une ligne directe ou un formulaire web adéquat pour les habitants qui souhaitent signaler les désagréments des chantiers.

Notre programme au complet est téléchargeable ici !

Share This